Semaine de la Langue française et de la Francophonie 2017

 

l’Avant propos

Voici 20 ans que l’Alliance Champlain promeut et anime la Semaine de la langue française et de la Francophonie en Nouvelle-Calédonie. Notre ancien site relatait ces évènements, année après année. Pour des raisons technologiques et pratiques, notamment d’obsolescence et d’espace numérique disponible, l’association a été amenée à recréer ce média sous un nouveau logiciel qui permet une présentation mieux organisée, plus aérée et donc plus aisée à consulter. La mise en ligne du présent nouveau site a donc coïncidé avec le lancement de cette 20e Semaine francophone et calédonienne. Toutefois, il nous était impossible de reprendre l’historique précédent, pour des raisons de taille du site et aussi compte tenu de la somme de travail à réaliser. Désormais, seuls les fichiers des trois à cinq dernières années seront consultables, le glissement s’effectuant d’année en année. Toutefois, nous maintenons la parution de nos Échos francophones des Mers du Sud, média papier adressé à nos parrains, partenaires, membres de l’association et autres correspondants. Les trois dernières année de ces parutions sont en ligne en mode .pdf. Ils sont consultables depuis 2015 à partir de la rubrique « Nos éditions ». Dans toute la mesure du possible et selon les disponibilités de l’administratrice du site, nous remonterons  donc au fur et à mesure jusqu’à la première parution de nos Échos en 1998 de sorte que l’historique des actions de l’Alliance Champlain et en particulier, l’organisation de la SLF en Nouvelle Calédonie, soient restitués.

En vous remerciant de votre visite. Le Président de l’Alliance Champlain, Daniel Miroux.

 

ANNÉE 2017 – 20e Semaine de la Langue française et de la Francophonie en Nouvelle-Calédonie
avec Roger Atikpo, le grand conteur africain venu du Togo

PAÏTA, NOUMÉA, MONT-DORE, CREIPAC
Déroulez l’écran pour lire nos reportages sur la tournée du conteur

Depuis quelques années, dans le cadre de l’organisation de la Semaine de la Langue française et de la Francophonie, l’Alliance Champlain organise la venue d’un artiste venant soit du Québec, soit d’Afrique francophone.

Ainsi depuis 2014, se sont succédé dans cet ordre : 2009 – la conteuse burkinabé, Maryam Koné – 2010 – l’écrivaine québécoise, Madeleine Monette – 2014 –  le slameur québécois IVY pour lequel Ouvéa a laissé un souvenir impérissable – 2015 – le doux poète-chanteur Jean Goubald Kalala venu de la République démocratique du Congo (ancien Congo belge dit encore Congo-Kinshasa) – 2016 – Samian, le rugueux slameur québécois d’origine algonquine, très attaché à sa culture des origines.

Cette année, c’est du Togo que nous est arrivé un émissaire que les enfants calédoniens qui ont pu le voir et l’entendre, ne sont pas près d’oublier. Il s’agit de Roger Atikpo, un conteur haut en couleurs, grand et élégant monsieur dont on dirait qu’il a été sculpté dans l’ébène, à la voix de stentor et à l’humour désopilant. Il n’a pas son pareil pour faire intervenir le public dans ses prestations. Il est également un virtuose de la kora, magnifique instrument de musique africain constitué d’une énorme calebasse et d’un manche sur lequel s’attachent des cordes de nylon.

SLF2017invitationProjet

Ci-contre, le carton d’invitation de la SLF 2017 réalisé par la Bibliothèque Bernheim avec la coopération de l’Alliance Champlain.

Pour mieux examiner le document, cliquer ci-dessus sur la version pdf. Merci.

 

Les scolaires de Païta, du Mont-Dore, de Thio et de l’école Amélie Cosnier de Nouméa, s’en sont donné à cœur joie pour compléter les histoires imaginées par ce géant d’un mètre quatre vingt cinq au moins. Fous rires absolument  garantis. Les officiels et les organisateurs présents à ces représentations n’ont pas boudé leur plaisir, c’est le moins que l’on puisse dire. La joie rayonnait sur tous les visages, petits et grands. Les adultes surtout ont été comblés de bonheur par la joie et les rires inextinguibles des marmots. C’était magique, émouvant même.

Voici les reportages assurés par l’Alliance Champlain à la Bibliothèque Bernheim, au Dock socio culturel de Païta, à la Bibliothèques Denise Frey de Pont-des-Français au Mont-Dore et au Centre de Rencontres et d’Échanges Internationaux du Pacifique (CREIPAC). Nous attendons les photos de la  Médiathèque de Thio prises lors de la rencontre de Roger Atikpo avec les jeunes du collège. Concernant la soirée à la Bibliothèque Bernheim de Nouméa, les photos nous parviendront ultérieurement. Nous vous prions de nous excuser pour ce petit contretemps et vous invitons à patienter en prenant connaissance des reportages SLF 2016 et 2015. Nous vous souhaitons bonne lecture. Merci pour votre visite.

Mardi 21 mars 2017 – Bibliothèque Bernheim de Nouméa

Roger Atikpo s’est produit lors de la soirée du lancement de la 20e semaine de la Langue française et de la Francophonie qui s’est tenu à la Bibliothèque Bernheim le mardi 21 mars à 18 h où les invités de l’Alliance Champlain, issus du monde culturel calédonien, ont pu apprécier l’immense talent de l’artiste à la kora.

                                                                                                                     


 

 

 

 

Plus d’une soixantaine de personnes, accueillies avec beaucoup de gentillesse et d’attention par Ida Gaspard et son équipe avaient répondu à l’invitation de l’Alliance Champlain dont également, M. Cédric Chan-yone qui représentait M. Deladrière, Membre du Gouvernement en charge de la Francophonie et des Forums francophones du Pacifique.

 Le Vice-Rectorat, la Direction de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie, la Chambre de Commerce et d’Industrie étaient représentés respectivement par Mme Véronique Lehoullier, déléguée aux actions culturelles, Mme Verlaguet, directrice de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie tandis que M. Merzeaud, Directeur général de la CCCI représentait la présidente, Mme Seagoé.

La rédaction des Nouvelles Calédoniennes était présente également.

Monsieur Daniel Miroux, Président de l’Alliance Champlain ouvrit la rencontre, suivi de l’intervention de Mme Véronique Le Houllier représentant M. le Vice-Recteur.

Mme Yolande Verlaguet, Directrice de l’Enseignement de la Nouvelle-Calédonie avait orné son intervention d’un petit poème dédié aux 10 Mots de la Francophonie 2017.

Ravie d’être hébergée dans ce lieu de lecture et mon caractère de fureteuse m’invite à devenir nomade le temps d’une soirée.

Je pourrais ainsi, cachée derrière un nuage, observer un gentil canular qu’un pirate ferait aux hôtes de ces lieux.

S’il vous plaît ne me télésnobez pas car mon émoticône favori reste celui qui prône la joie et la bonne humeur. Et nul besoin d’avatar pour m’identifier et participer à cette soirée qui nous enchantera tous.

   

 

À la suite des interventions de M. Daniel Miroux, le président de l’Alliance Champlain, de Mmes Lehoullier et Verlaguet, le talent de l’artiste congolais a comblé d’aise le public qui n’a pu s’empêcher d’éclater de rire aux facéties du génial conteur. Son époustouflante interprétation du Corbeau et du Renard, la fameuse fable de La Fontaine, maître du genre, a littéralement transporté l’assistance largement composée d’acteurs de l’Enseignement,  anciens ou en toujours en fonction. Ils y puiseront peut-être l’inspiration pour une prochaine leçon. S’ensuivirent l’histoire de l’oncle du conteur, grand séducteur devant l’Éternel à qui le Bon Dieu a offert une sirène de sel… qui malencontreusement … Mais, chut ne dévoilons pas la suite.  Viet ensuite celle de l’enfant africain kidnappé par un monstre aussi hideux que méchant. Fort heureusement, après moult rebondissements le marmot sera sauvé. Ouf !

    

                              

La rencontre s’est terminée par une collation offerte par la Bibliothèque Bernheim et l’Alliance Champlain, le public s’attardant jusqu’à près de 20 h en échanges et autres commentaires admiratifs adressés à l’artiste.

 

Reportage Païta, mardi 21 mars 2017

C’est par la charmante médiathèque de Païta, nichée au cœur du Dock Socio-culturel, que la Semaine de la langue française et de la Francophonie est entrée dans le vif du sujet. La Dictée du Pacifique 2017 qui s’était déroulée le samedi 18 mars précédent à la Mairie de Nouméa, en ayant été le prélude (voir notre reportage dans la rubrique ad’hoc).

La Médiathèque de Païta a été décorée très artistiquement par Virginie et sa collègue en exploitant les documents remis par l’Alliance Champlain qui les avait reçus de la Délégation à la Langue française et aux Langues de France, direction appartenant au Ministère de la Culture.

Nous fûmes reçus par Marc Richer, le directeur du Dock et Virginie Helemaï, la responsable de la médiathèque ainsi que sa collègue. Un geste coutumier fut réalisé à l’attention de Roger Atikpo qui le reçut avec beaucoup de respect et d’humilité.

           

                                                    

Une trentaine de jeunes visages calédoniens attendait l’Alliance Champlain et le conteur annoncé à grands renforts de publicité. Ils lui réservèrent un accueil silencieux mais curieux un rien dubitatif. Cependant l’ambiance n’allait pas tarder à se détendre grâce à l’irrésistible talent du magicien africain… qui parle le même français qu’eux !

                                          

Après les présentations entre l’artiste et le public scolaire, Roger Atikpo révéla son interprétation de la naïveté du corbeau qui, se rengorgeant sous les flatteries du renard, en laisse tomber son fromage ! Chacun y avait bien reconnu la plume, non pas du corbeau, mais d’oie de La Fontaine, l’auteur de la fameuse fable. Puis le conteur togolais enchaîna sur la triste histoire du petit garçon avalé par un monstre affreusement hybride que les enfants fabriquèrent eux-mêmes guidés par le narrateur. Heureusement l’histoire finit bien, nous n’en dirons pas plus…

 

                                     

Roger Atikpo n’est pas seulement un conteur de génie mais il est aussi le virtuose d’un grand et magnifique instrument africain que l’on appelle la kora, qu’il a rapportée de sa lointaine patrie, bien emmitouflée pour éviter les chocs.

La matinée s’est terminée par une petite collation composée de biscuits, de jus de fruit et de café pour les adultes. Les jeunes collégiens au tricot bleu ciel rappelant que « Le respect, ça change l’école » s’en retournèrent, pensifs vers leurs classes. Nul doute que cette matinée les aura non seulement enchantés, mais marqués pour longtemps.

Reportage Mont-Dore

Le rendez-vous du Mont-Dore fut tout aussi charmant, encore qu’il ait presque mal commencé : en effet, le programme concocté pour ce mercredi-là par l’Alliance Champlain et la mairie, s’est télescopé avec la journée pédagogique mensuelle ! Les enseignants étant pris ailleurs, leurs élèves étaient restés à la maison. Mais plusieurs mamans ou grand-mamans et autres personnes ayant eu vent de la venue de Roger sont arrivées petit à petit, formant un public d’une quarantaine de personnes dont une petite dizaine d’enfants.

La ravissante bibliothèque Denise Frey de Pont-des-Français était presque comble.

 

    

Ensuite place au spectacle, le corbeau et le renard faisant leur retour avant qu’un nouveau monstre, tout droit sorti de l’imagination des enfants montdoriens et tout aussi tonitruant, allait dévorer un autre petit garçon.

Qui sera heureusement sauvé par les mamans de sa tribu, les papas n’y étant pas parvenu…

 

Une très belle photo avec toute l’équipe de la Bibliothèque Denise Frey et l’Alliance Champlain conclut ce nouveau rendez-vous de cultures géographiquement très éloignées mais si proches par leur appréhension des mystères de la nature, leur poésie tellement évocatrice, leur humour aussi, le rire étant le propre de l’homme.

Et ce qui est le plus merveilleux, c’est la langue française qui nous relie d’un continent à l’autre, ainsi de l’Afrique à la Mélanésie, que nous en soyons originaires ou non.

Merci à la Ville du Mont-Dore pour sa fidélité aux rendez-vous de la Francophonie universelle.

 

Reportage Thio

En l’attente d’éléments et de photos : merci pour votre compréhension.

Reportage CREIPAC

Retour à la capitale, Nouméa, dans les jardins du Centre de Rencontres et d’Échanges Internationaux du Pacifique : Mme la Directrice, Valérie Meunier, et son équipe avaient eu l’idée d’organiser une chasse aux Dix mots non pas sur la Toile, mais dans la nature du magnifique site de Nouville.

Cette récréation fut plébiscitée par les enfants de l’école Amélie Cosnier, voisine du CREIPAC, fiers des trophées rapportés aux animateurs.

Pour en savoir plus sur cette chasse aux émoticônes, suivez le lien ci-dessous.

https://gouv.nc/actualites/26-03-2017/dessine-moi-un-emoticone#

 Outre les récompenses préparées par les services de M. Deladrière, Membre du Gouvernement en charge de la Francophonie, les futurs collégiens ainsi que leurs plus jeunes camarades, ont eu l’immense bonheur de découvrir Roger Atikpo ramené de Thio par l’une des animatrices de la section culturelle de la petite ville, nichée dans la Chaîne.

Grand merci à Françoise  de Thio et à son équipe !

Même si cela parait toujours pareil, eh, bien ce n’est jamais pareil ! On dirait même que le phénomène enfle au fil des jours. Les membres de l’Alliance Champlain présents et qui avaient suivi le conteur dans sa tournée grand-nouméenne, n’ont ressenti aucune lassitude à entendre pour la 3e ou 4e fois, la célébrissime fable de La Fontaine façon Atikpo ainsi que l’histoire prégnante du pauvre petit garçon livré à la voracité du monstre. Tant la représentation évolue selon les publics,ainsi que l’accueil qu’ils réservent à l’artiste dont la renommée se répand comme une trainée de poudre.,

D’abord, parce que le site, les spectateurs n’étant pas les mêmes, la magie se transforme. Les quatre classes de l’école Amélie Cosnier – dont l’âge s’échelonnait des petits du préparatoire aux grands, presque collégiens et fiers de l’être du CM2 – réunies par le CREIPAC et les institutrices de l’établissement, constituaient un public dont la réactivité était communicative. Irré-sis-tible !

À se demander si l’inspiration n’avait pas changé de camp ? Sans doute qu’elle se déplaçait de l’un aux autres et vice-versa. L’excitation et les rires étaient à leur comble, le conteur au sommet de son art. Les doctes adultes du CREIPAC et du Gouvernement et de l’Alliance Champlain présents, ne savaient ce qui les enchantait le plus : les histoires, le conteur ou la jubilation immense des écoliers riant à gorge déployée.

C’est ainsi que M. Deladrière, Membre du Gouvernement en charge de la Francophonie qui avait pu se déplacer, ses proches collaborateurs Cédric Chan-yone et Brigid Morel, Mme Verlaguet, la directrice de l’Enseignement, Daniel Miroux et d’autres membres de l’Alliance Champlain, et bien sûr Mme Valérie Meunier, Directrice du CREIPAC et son équipe se sont laissé submerger par la joie de ce moment inoubliable.

Malheureusement, le soleil était de la partie… qui par les contrastes qu’il génère surtout en plein milieu de matinée, honnis des photographes, a rendu assez difficile la fixation de ces instants mémorables.  

                            

                      

 

Roger Atipko continuera sa tournée dans le Nord de la Calédonie, à Koné, probablement à Poindimié, accompagné d’Amélance Darbois, présidente de l’association des Bibliothécaires du Nord.

L’artiste pourra aussi se rendre au Vanuatu voisin, son retour au pays n’étant programmé que pour la fin avril.

Que d’histoires n’aura-t-il pas à raconter aux petits Togolais ? Que de rires susciterait-il s’il contait l’amitié d’une roussette et d’un petit cochon sauvage se riant des Tontons Marcel crapahutant dans  la Chaîne !

Merci Roger pour ces magnifiques moments offerts à notre pays et à la Francophonie du Pacifique.

 

 

 

&

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés