Le Florilège des Enseignes calédoniennes 2016

LE FLORILÈGE DES ENSEIGNES CALÉDONIENNES 2016

 

 

L’année 2016 a été marquée par un fait nouveau très important : le soutien de la Délégation à la Langue française et aux Langues de France, entité reliée au Ministère de la Culture, en la personne de M. Loïc Depecker, linguiste émérite auquel l’ancien  Premier Ministre, M. Manuel Valls a confié la mission de mettre sur pied l’Agence de la Langue française. Ce soutien s’est, en effet, matérialisé par une aide financière de 4 035 euros soit 480 000 CFP, pour la publication d’une plaquette de seize pages consacrées à cette belle initiative, intitulée Florilège des Enseignes Calédoniennes. L’Alliance Champlain exprime sa très grande reconnaissante à M. Depecker et à la DGLF pour cette aide très substantielle. Le coût de cette édition étant de 600 000 F CFP, l’Alliance Champlain en finance environ le quart pris sur ses fonds propres.

M. Loïck Depecker, Mme Jennifer Seagoe, Présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Nouvelle-Calédonie et M. Daniel Viramoutoussamy, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Nouvelle-Calédonie ont très cordialement préfacé ce catalogue qui met en exergue l’ingéniosité, la pertinence, l’humour aussi et surtout la joie d’entreprendre en français ou en langage local, des Calédoniens de la Grande Terre et des Iles. Sa conception a été confiée au talentueux graphiste Jean-Jacques Mahuteau qui, par une mise en page lumineuse, présente plus de 80 des 500 visuels repérés par les chasseurs d’enseignes de l’Alliance Champlain.

La plaquette comporte plusieurs parties, dont l’une relate brièvement l’historique passionnant des enseignes depuis la nuit des temps, l’entreprise, le commerce étant des activités humaines immémoriales. Saviez-vous qu’il y a trois siècles, la taille et le mode de fixation des enseignes ont dû être réglementés par la police royale puis les préfectures, essentiellement pour des raisons de sécurité des passants ? Qu’elles servent souvent de repères pour se déplacer en ville ? Ou encore qu’elles permettent de saisir l’âme d’une cité ? Et enfin que Victor Hugo leur avait consacré un chapitre entier de l’un de ses chef d’oeuvre « Le Rhin ». « Ce qu’enseignent les enseignes », écrivait-il.

 

 

LE NAUTILE D’OR 2016 AINSI QUE LES AUTRES DISTINCTIONS



La quatrième remise du Nautile d’Or, a eu lieu le jeudi 30 novembre à Nouméa,
dans le charmant restaurant de la Baie de la Moselle, soit Au bout du Monde. Voir  le reportage ci-dessous.

 

Selon un déroulé bien rôdé depuis trois ans, Daniel Miroux a présenté la démarche Florilège des Enseignes Calédoniennes qu’il a initiée en 2013, les raisons profondes de ce challenge, c’est à dire la prise de conscience de la prégnance décidément gênante des anglicismes dans la communication d’entreprise, commerciale notamment. Comme si la langue française était incapable d’entreprendre, de communiquer, de vendre !

Le diaporama créé pour les années précédentes, dûment mis à jour et grandement amélioré quant à la présentation grâce à l’aide de Mme Lorhmari, servait de support à l’intervention du président de l’Alliance Champlain. Les invités propriétaires de la quarantaine d’enseignes sélectionnées pouvaient se manifester en la voyant apparaitre sur l’écran, créant ainsi une atmosphère des plus conviviales.

Puis s’en vint l’instant de découvrir les cinq distinctions, en commençant par la fin pour ménager la surprise.

Selon un déroulé bien rôdé depuis trois ans, Daniel Miroux a présenté la démarche Florilège des Enseignes Calédoniennes qu’il a initiée en 2013, les raisons profondes de ce challenge, c’est à dire la prise de conscience de la prégnance décidément gênante des anglicismes dans la communication d’entreprise, commerciale notamment. Comme si la langue française était incapable d’entreprendre, de communiquer, de vendre !

Le diaporama créé pour les années précédentes, dûment mis à jour et grandement amélioré quant à la présentation grâce à l’aide de Mme Lorhmari, servait de support à l’intervention du président de l’Alliance Champlain. Les invités propriétaires de la quarantaine d’enseignes sélectionnées pouvaient se manifester en la voyant apparaitre sur l’écran, créant ainsi une atmosphère des plus conviviales.

Puis s’en vint l’instant de découvrir les cinq distinctions, en commençant par la fin pour ménager la surprise.

 

Le prix du public désigné sur le réseau Facebook
a été attribué à une Boucherie de Bourail

AU VEAU GRAS

exploitée par M. Martial VIDOIRE
qui, malheureusement, n’a pu se déplacer en raison d’intempéries.

                    52 J’AIME

                    11 PARTAGE

 

 

                        

 

      

   5e Distinction : Arrach’patou, M. Patrick GERMAIN
 Entreprise d’entretien d’Espaces verts
4e Distinction : La dernière chance
Magasin d’Alimentation générale, géré par Mme Chantal HOANG

 

 

                        

 

 3e Distinction : Aten Choc (aten signifie entreprise en langue d’Ouvéa)
Entreprise de travaux publics à Ouvéa, dirigée par M. Kaco Honeme
et son épouse.
 

 2e Distinction : Les Petits Choux
Boulangerie-Patisserie dirigée par MM Eddy et Éric BOULENGER

PS : Oui, c’est bien leur nom ! Et il n’y pas de faute d’orthographe !

 

 

 Le Nautile d’Or 2016 revient
au commerce d’alimentation général ALTOBUS dirigée par Mme Nicole LELIÈVRE

Il ne s’agit donc pas d’une entreprise de transports publics comme le pensait à tort, l’Alliance Champlain !
Sur la photo, aux  côtés des gagnants, on reconnait Mme Seagoe, présidente de la CCI, M. Podjleska, Administrateur
de la CMA et M. Miroux, président de l’Alliance Champlain.

 

 

 La traditionnelle photo de groupe a réuni les gagnants et les organisateurs du Florilège.
Le coquetel offert ensuite par la Chambre de Commerce et d’Industrie a permis de nombreux et conviviaux
échanges entre Mme Seagoe et les invités.
 

 

L’assistance, nombreuse, écoute les interventions de M. Miroux et de Mme Seagoe Mmes Seagoe et Rivaton avec les charmantes responsables de la Communication respectivement de la CCI et de la CMA. Les membres de l’Alliance Champlain et M. Podjleska
entourent les gagnants du Florilège.

 

Mesdames Véronique Lehoullier, Yannick Petre-Hickson, Laly Mayereau … Laure Recasens, MM. Jean-Jacques Mahuteau, Alain Houdan, membres fidèles de l’Alliance Champlain, et… Madame et Monsieur Boulenger, exploitants
des Petits Choux

 

Mme Petre-Hickson, vice-présidente de l’Alliance Champlain et une charmante invitée, entrepreneuse.

Photos Alliance Champlain, Michèle Beaudeau

 

 

Les commentaires sont fermés